Cromlech, on a frôlé la catastrophe !

La Municipalité actuelle n’est vraiment pas intéressée par la conservation de notre patrimoine local.
Tout est fait au rabais et parfois cela se paie cher.
J’ai donc décidé d’informer les différentes autorités des résultats de cette politique et d’alerter les différents partenaires responsables.

 

 

Jeudi 15 juin 2017

Service Régional Archéologique
 DRAC
 A l'attention de Madame Christine Boujot
 Avenue Charles Foulon
 37500 Rennes

Madame,

En tant que secrétaire de l'APSSE ( Association pour la Protection des Sites et de l'Environnement), je me permets d'attirer votre attention sur l'état actuel du Cromlech de Saint Pierre Quiberon.

Nous avons œuvré depuis des années pour l'aménagement et la protection du Cromlech. La Mairie actuelle a aménagé a minima le site laissant, la partie sud à l'abandon : Coté extérieur aux menhirs, un défrichage minimum qui permet aux visiteurs de satisfaire leurs besoins laissant papiers hygiéniques et ordures diverses, coté intérieur rien n'a été entrepris avec le propriétaire voisin. Résultat : Suite à un simple coup de vent en mai, des arbres sont tombés sur les Menhirs.

Nous avons frôlé la catastrophe, un menhir aurait pu être couché par les arbres. Que comptez vous faire pour obliger la Mairie à prendre en compte cette situation ?

Je vous signale, par ailleurs, que nous avons réclamé depuis plus d'un an  une vraie signalétique pédagogique et non plus des panneaux indiquant « Menhirs ou cromlech ».

Je reste à votre disposition pour une rencontre éventuelle et vous prie d'agréer, Madame,  l'assurance de ma considération.

Jean Yves Morizon

1 réflexion sur « Cromlech, on a frôlé la catastrophe ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *