3 élus restent dans l’opposition.

Le 15 mars 2020 les électeurs de Saint Pierre n’ont pas été nombreux à voter pour la liste conduite par Sylvie Cottin et soutenue par notre association.

L’absence de réunions publiques (interdites pour raison sanitaire) a empêché cette liste de faire connaitre ses candidats et de présenter son programme. Ce déficit de notoriété locale, l’impossibilité de faire campagne et les conditions d’organisation du 1er tour, expliquent en partie le résultat.

Le 2ème  tour reporté de 3 mois a laissé le temps de rechercher des alliances.

Devant le rejet des uns et le besoin de renfort des autres le choix a été fait par une majorité de la liste de se rapprocher du Maire sortant qui était en recherche de renfort.

Des quatre élus de la minorité, seule Sylvie Cottin a fait le choix de ce rapprochement.

Ce choix n’a pas l’aval d’une majorité du conseil d’administration de notre association qui juge cet attelage contre nature, aussi « Demain Saint Pierre Quiberon » ne soutiendra pas cette nouvelle liste.

Une page se tourne et notre association devra se modifier pour, avec son regard critique, continuer d’éclairer la vie communale

François DUBOIS, Georges PRUVOST, Bernard LOEZIC

17 réflexions sur « 3 élus restent dans l’opposition. »

  1. Depuis plusieurs mois, j’ai participé à une belle aventure :
    « Réfléchir sur l’avenir de notre commune, son évolution, les projets possibles pour le bien-être des Saint-Pierrois, résidents permanents, secondaires, visiteurs, …..
    Répondre aux problématiques liées à l’emploi, au logement, à l’accueil des jeunes, des plus âgés, la préservation de l’environnement, etc…etc…etc… ».

    Le groupe, DSPQ Notre projet c’est vous, formé au fil des très enrichissantes rencontres, a accepté l’écoute, le dialogue, les débats parfois animés – et la synthèse « majoritaire ».

    Un beau projet, exprimé sous forme d’un programme pour les élections municipales, est né.
    Oui ! Bel exemple d’énergie collaborative et de démocratie participative.

    Malheureusement pour diverses raisons, le résultat n’a pas été au rendez-vous.

    Refusant :
    . l’immobilisme d’une équipe qui a déjà tenu le pouvoir – avec un esprit de fermeture,
    . l’hypocrisie de d’autres,
    . l’encartement politique avec ses refus systématiques et son manque d’ouverture,
    . l’enfermement de la commune dans un cadre sans évolution.

    Animé par les sentiments :
    . de vouloir participer au développement raisonné de la commune,
    . de pouvoir exprimer des propositions,
    . de réfléchir et œuvrer à la mise en forme de projets constructifs pour le bien-être de l’ensemble de la population,
    .de mettre au service de la commune mes connaissances et compétences acquises au fil des expériences.

    J’ai donc décidé de continuer l’aventure. Ce choix est nullement opportuniste contrairement à ce qui est parfois écrit.
    Ce choix est porté par l’esprit constructif d’ouverture et d’écoute, par le respect des colistiers de NPCV et d’aller au bout de mon engagement !

    « Doit-on privilégier l’action ou se contenir dans la critique ! »
    N’exprimer que des critiques (parfois blessantes)ne fait surement pas avancer la commune vers l’avenir.

    Joël GOUARIN

  2. De quoi parlons nous ! de politique ou de gestion d’une petite commune
    Le projet de DSP a été élaboré par une équipe dont le seul objectif était une gestion équitable Et solidaire de notre commune
    Je n’ai pas hésité de suivre Sylvie COTTIN et rallier la liste « Parlons vrai «  dont l’esprit rejoint mes idées
    Et pour parler « politique «  je trouve l’attelage Jozan/Doyen si c’est le vœu des St Pierrois pour le coup contre nature !

  3. A tous ceux qui ont fait des commentaires positifs pour soutenir mon action, je dis merci ! Ils ont l’intelligence de penser qu’il faut mieux agir avec ceux que nous avons critiqués car leurs points faibles nous sont connus que de ne rien faire et cultiver l’entre soi ; notre réussite est qu’avec beaucoup d’intelligence et de tolérance, à leur tour, nos adversaires d’hier acceptent de partager leur vision, leur équipe, d’être à l’écoute et d’envisager ensemble d’autres façons de faire, dans un même objectif : servir notre commune. Nous ressortirons tous grandis de cette expérience qui devrait bien servir d’exemple à tous les aigris, les « yaquafautquon », les jamais contents, les donneurs de leçons, les jaloux, les bornés, les couards, les perdants sans projets, les dogmatiques et autres paresseux de l’ambition…
    A ceux là, j’offre trois citations qui sont plus probantes que tout ce que je pourrais leur dire.
    « Ceux de qui la conduite offre le plus à rire sont toujours sur autrui les premiers à médire. » Molière
    « Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d’autant plus sévères qu’ils ne font rien du tout ». Jules Clarétie
    « Le courage ne consiste pas à faire son travail tel qu’on l’attend de vous, ce qui n’est que compétence. Non, le courage est une qualité du cœur qui porte à réfléchir et à agir contre la facilité, avec sagesse, dans des circonstances difficiles. Le courage n’existe pas en théorie, il ne peut se démontrer que dans l’action. »
    René Villemure

    Encore merci à mes coéquipiers et à ceux qui le sont devenus, ils se reconnaîtront.
    Sylvie Cottin

    1. Étaler la « culture » n’ est pas une preuve de clairvoyance et comme le disait Albert Camus:
      « La bêtise insiste toujours »
      Perdre est douloureux mais l’ admettre est une preuve de grandeur d’ âme.

  4. C’est tardivement que j’ai rejoins Sylvie et toute l’équipe pour participer à une expérience riche et nouvelle pour moi, celle d’une campagne électorale.

    Je me suis car il était question de démocratie participative et que les horizons es colistiers tant sociaux que politiques étaient très divers.

    La déception au soir du premier tour a été vécue différemment.
    Pour certains et je respecte leur choix, on prend acte de la sanction électorale et donc tout s’arrête pour les 6 ans avenir.
    Pour une majorité dont je fait partie, il serait possible suite au second tour de défendre ses idées et d’œuvrer pour la commune.

    La difficile période que nous vivons a permis à Sylvie et Laurence Le Divehat de se découvrir, de travailler efficacement à la gestion de la crise dans notre commune.
    C’est souvent dans l’adversité que l’on découvre la véritable nature des autres. Saint Pierre à sa petite échelle en a été un exemple édifiant!!!!

    Alors attendre et laisser faire pendant 6ans où espérer pouvoir agir, les membres de notre liste démocratiquement ont choisi l’action, bien que seuls 3 de nos membres soient intégrés à cette liste de consensus.

    Virginie Mouchotte

  5. Je me concentrerai ici sur l’essentiel à savoir le projet d’une liste et son évolution en toute démocratie.
    Demain Saint Pierre Quiberon, notre projet c’est vous, fut une liste pleine de belles énergies, d’envies, d’horizons, d’aptitudes et de projets divers qui en ont fait sa richesse et sa singularité. Après une grande période à l’écoute de la population, nous avons échangé, débattu et vu s’épanouir un programme étoffé et solide basés sur la démocratie participative en toute bienveillance et considération de chacun des membres de la liste.
    Notre enthousiasme et détermination a dû faire face à notre impossibilité d’honorer nos réunions publiques tant souhaitées et préparées pour cause de raison sanitaire et ce , au matin même de notre première réunion. La déception était de mise mais a laisse place à un rebond en produisant très rapidement des vidéos afin de délivrer notre programme sur les médias numériques . Encore une fois le travail se fit en toute synergie positive. Vint le soir du premier tour et une nouvelle fois nous dûmes faire face à la déception. Comme se fut le cas à chaque étape, nous avons débattu des différentes options qui s’offraient à nous. Le temps du confinement fût une parenthèse qui révéla certaines possibilités, notamment une alliance productive et fonctionnelle et ce bien au delà des espérances. Le but absolu de notre liste était de servir l’intérêt général des saint-pierrois. Nous y voilà donc, toujours avec ce même but, à faire des concessions dans l’intérêt de tous . Cela a été mûrement réfléchi en concertation avec tout ceux de notre liste qui ont souhaité s’exprimer. Comme dans tout groupe démocratique la majorité a été respectée et nous amène à cette nouvelle étape en vu du deuxième tour des municipales. Nous ne pouvons souhaiter que le meilleur avec nos sentiments les plus sincères dans cette avancée aux services des saint-pierrois.

    Beau week-end à tous.

    Capucine Anquez

  6. J ai été très heureuse de t ‘ avoir suivie, Sylvie COTTIN dans l’évolution de DEMAIN SAINT PIERRE QUIBERON , Notre projet c’est vous ! er de sa campagne municipale 2020 qui n ‘ en a pas été vraiment une , d’ ailleurs , contrainte par le contexte sanitaire que l on connait …Ni nos idees , ni les personnes qui les portaient n ont pu faire rellement connaissance avec les Saint Pierrois et DEMAIN SAINT PIERRE QUIBERON n’ a donc pas reçu l echo qu elle espérait ! C est très dommage.
    Des plus anciens colistiers aguerris aux méandres politiques que l on a vu en » guides » jusqu aux novices maladroits peutetre mais toujours enthousiastes et entiers , cette liste a construit de beaux projets toujours réalisables et respectueux de notre Presqu ile tout en la menant vers le dynamisme et le modernisme ….
    Avec Bernadette TOLOTON, Joel GOUARIN, Nicolas THELLIEz, Michel PARATTE et Sylvie LACHAPELLE , vous avez fourni un travail assidu et initié avec le reste de la liste une vraie énergie de collaboration, d écoute , d d’échange .Je rejoins Emmanuel MEALLET pour saluer ton orchestration qui a illustre parfaitement la notion de démocratie participative !
    L issue des élections a laissé la place à un choix malaisant :
    Abandonner les idées defendues avec cœur dans notre programme et baisser les bras …
    Ou laisser de côté son ego politique et essayer de porter le plus loin possible nos projets en tentant une alliance ?
    Je soutiens pleinement cette seconde option courageuse mais pas infondée au vu de certaines similitudes de programmes et nous souhaite que cette greffe soit productive pour SAINT PIERRE QUIBERON !
    BONNE CHANCE A TOUS LES 3 !

  7. Voici la copie d’un courriel adressé à Madame Cottin il y a quarante-huit heures.
    Il semblerait qu’une sorte de « Saint-Esprit » politique frappe certaines têtes de liste…
    Madame Jozan qui découvre les travers de notre maire actuel quelques semaines avant la fin de la mandature… Madame Cottin qui, à front renversé, succombe aux qualités de notre édile… Puissions nous, pauvres électeurs, nous y retrouver à la fin du mois !

     » Bonjour Madame.

    Je viens de prendre connaissance de votre ralliement à la liste de notre maire pour le deuxième tour des élections municipales. Quelle honte ! Quelle manque de conviction ! Quelle malhonnêteté intellectuelle !!!

    Vous avez critiqué pendant six ans sans discontinuer toutes les décisions ou presque de la majorité municipales tant sur le fond que sur la forme. Votre blog est rempli de billets dans ce sens. Vous avez même porté la contradiction en utilisant la presse régionale et soudain, visitée par la grâce de deux mois de confinement vous voici main dans la main avec celle que vous avez éreinté pendant des années !

    Ce revirement est l’illustration, au petit niveau de notre commune, des plaies dont souffre la politique en France. Des compromis, des accords, des arrangements, des combines, en oubliant le passé, en piétinant ses convictions, en mentant aux électeurs… Tout pour accéder au sommet de la taupinière, pour partager le maigre fromage communal. Ne vous étonnez pas ensuite des taux d’abstention calamiteux que connaissent nos scrutins. Ils sont directement corrélés à des attitudes comme la votre.

    J’espère que les électeurs qui ont commis l’erreur de vous faire confiance au premier tour vous sanctionneront sans aucune pitié à la fin de ce mois et que vous soyez, vous et votre nouvelle amie renvoyées dans vos foyers pour la mandature à venir (au moins).

    Si l’envie vous traverse l’esprit de répondre à ce courriel, n’en faite rien. Il n’y a aucune justification crédible à votre démarche. « 

  8. La critique est facile assis sur son canapé , mais il faut avoir du courage affirmer ses idées.
    Le jeu de la chaise vide n’est jamais gagnant. Une alliance peut faire passer des idées

  9. Entre l’ancienne mairesse qui a un bilan catastrophique, qui n’a pas su gérer son équipe, et qui rallie à l’opposé et l’ancienne conseillère désagréable au possible qui compte sur sa distribution de « masques » pour gratter des voix…

    Heureusement qu’une candidate garde sa ligne et son intégrité, seule possibilité d’en finir avec ses 6 ans infernales, marqué par un amateurisme à pleurer !

  10. Bonjour Emmanuel,

    Merci pour ce vibrant témoignage qui éclaire le silence dont tu as fait preuve, la plupart du temps, pendant toutes ces réunions.

    Tes propos, ou l’on trouve tout et son contraire, illustrent bien, la naissance et le fascinant fonctionnement des groupes en général.

    Besoin d’appartenance, de sécurité, de reconnaissance, c’est le point de départ.
    Mais peu à peu le groupe affirme une personnalité qui lui est propre et que les individus acceptent car c’est ça ou le rejet.

    A l’étape suivante les pensées et les comportements sont modifiés et les consciences se taisent.

    Va ton chemin Emmanuel, poursuis tes réflexions, ton témoignage prouve que tu n’as pas complètement abandonné tes idéaux.

    En toute amitié,
    Marie-Thérèse Gallizia

  11. Bonsoir à tous, je suis nouveau dans le village et je n’en connais que très peu de son histoire politique et de son histoire en général.
    Je m’y sens bien et après 4 années avec très peu de vie sociale j’ai commencé à connaître mes voisins et les commerçants.
    Lors des élections Européennes au moment du dépouillement j’ai été approché par un couple à la même table que moi vivant au Rohu qui m’a parlé de l’association et de son projet de liste pour les municipales.
    Je n’avais aucune idée de leur bord politique et je n’ai pas posé la question.
    J’ai rejoint aussi souvent que j’ai pu les réunions de préparations du groupe et j’ai apprécié particulièrement le côté participatif de ces réunions et l’ouverture d’esprit dans les échanges qui ont permis de trouver un consensus sûr les différents sujets abordés.
    Je ne connaissais personnes et je n’ai demandé à personne son aubédience politique nationale. J’ai assisté et participé au vote pour designer Sylvie Cottin comme tête de liste . Et j’ai fait tout mon possible pour participer à cette campagne et ce premier tour.
    J’ai bien vu et entendu des désaccords entre les personnes de l’association et de la liste mais j’y ai vu des conflits d’ego ou idéologique qui ne me paraissaient pas être justifiés pour un projet municipal.
    Sachant que moi même je me sens bien souvent très loin ideologiquement et beaucoup plus radical face à la situation planétaires, écologique et sociale que vi notre monde et très loin de ce petit coin de paradis bien égoïste dans lequel nous vivons à Saint Pierre Quiberon mais je respecte l’opinion de chacun même si parfois elle me fait très mal.
    Alors je compose avec nos coutumes et nos institutions et une majorité à trouver à travers ces compromis.
    Alors oui Aujourd’hui je continue à Soutenir les deux Sylvie et Joël pour les personnes qu’elles sont et leurs énergies , leurs compétences acquises tout au long de leurs vie et que nous avons plébiscités au premier tour. Nous n’étions pas nombreux et ce résultat est certainement plus une question de personne que de programme si l’on compare réellement. Et certaine décision que je n’approuve pas toujours sont le fruit de ces arcanes administratives et de choix politique nationaux que nous ne maîtrisons plus au niveau local.
    Alors pourquoi ce choix , soutenir Genève Marchand dont l’immobilisme et les précédentes mandatures à vous écouter ne fera pas plus que ce qu’elle a déjà fait et pour sa tête de liste dont les fonctions ne présagent qu’une obéissance aveugle ces supérieurs .
    Quand à Laurence Le Duvehat j’ai désapprouvé ces dernières décision et surtout sa manière de faire.
    Et je veux croire que son. Attitude des deux derniers mois ou seule je l’ai vu se débattre avec cette pandémie et réussir à maintenir une vie économique avec le marché et être à l’écoute et encourager et participer au actions solidaires des blouses , des masques.
    Et être à l’écoute de Sylvie Cottin et des bénévoles qui ont tous participés avec leurs savoir faire et leurs temps pour faire évoluer une situation inédite.
    Alors Majorité, opposition cela veut dire quoi dans une situation comme celle que nous vivons. Nos propres attentes ne sont que le reflet que de nos peurs égoïstes de voir s’écrouler nos quotidien durement acquis.
    Nos egos blesser et revanchard.
    Alors je respecte cette option car un jour nous avons fait confiance à ces trois personnes et leurs décisions à été très dure à prendre.
    Se rendre ou trouver un accord pour espérer participer activement à la vie de la commune.
    Les Saint Pierrois déciderons et j’accepterai le résultat du vote en continuant à me battre pour faire évoluer ce village .
    Merci de m’avoir accueilli parmi vous et de me permettre d’exprimer mon opinion.
    Et je crois aussi messieurs que pour certains d’entre nous ; la vie politique est un exercice de style très particulier et que nous avons du mal à laisser cette place aux femmes qui nous ressemblent à bien des égards.
    Emmanuel Meallet

  12. Défendre un projet peut passer par une alliance.
    les 3/4 des membres de la liste ont soutenu cette alliance ! C’est quoi un attelage contre nature ?

  13. OUF! Me voilà rassuré même si je m’attendais à une telle décision d’au moins l’un d’entre vous.
    Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *