Billet d’humeur (de mauvaise)

mauvaise-humeurEn mars 2014, la liste de Madame Le Duvéhat a été élue essentiellement en dénonçant le programme de l’ancienne majorité : Pas de nouvelle Mairie, pas d’aménagement de la place du marché, pas de Conseil des Sages depuis supprimé, pas de maison de retraite à proximité de Kerhostin, pas de PLU.

Alors quels sont les grands objectifs proposés pour la mandature actuelle ?

Rénovation de la Mairie : tout le monde peut le voir, la Mairie tombe en ruines, les fenêtres n’ont pas été peintes depuis des lustres, pas d’isolation, humidité constante à l’intérieur, pas d’accessibilité. Ils devaient faire faire un devis pour les travaux de rénovation mais le résultat nous est inconnu. Ou ils se sont trompés sur le montant espéré par rapport à une construction neuve ou ils n’ont pas encore pris le problème à bras le corps.

Le PLU : Tout le monde sait maintenant, y compris quelques personnes de l’actuelle majorité, que son annulation a été une erreur. Une simple modification aurait suffit. Il a pris un tel retard qu’il risque de devenir un PLU intercommunal. Le surcoût de ce travail inutile va coûter quelques dizaines de milliers d’euros. Cela fait cher le kilo d’ego.

La lutte contre la publicité illégale (les pré-enseignes) est au point mort malgré un avis favorable donné par Madame Laurence Le Duvéhat à une question de Monsieur François Dubois. Les entreprises, les pauvres, n’ont eu que 5 ans de délai pour retirer leurs publicités ! Madame Le Duvehat leur a accordé encore en plus les mois d’été ! Comme si une publicité sur un bord de route avait plus d’importance qu’un bon site internet. La mise en place d’un RLP, Règlement Local de Publicité communal est au point mort. La lettre envoyée à ce sujet par l’APSSE depuis le 23 juillet reste sans réponse, quel mépris au mieux, quelle incompétence au pire !

La Maison de retraite temporaire, ouverte pour quelques jours aux personnes âgées en difficulté, est une des rares bonnes idées au départ. Mais qu’est-elle devenue ? Tout le monde sait que si un jour ce projet se réalise, Madame Laurence Le Duvéhat ne pourra pas s’en occuper. Il y aurait risque de conflit d’intérêt. Alors, en attendant silence radio.

La destruction du « Celtic », immeuble d’une parfaite laideur et témoin d’un temps heureusement révolu n’est pas à l’ordre du jour. Quel gâchis d’espace.

Alors, puisque les grands projets nous manquent, attribuons-nous ceux de l’ancienne municipalité ! :

L’aménagement du Cromlech : L’ancienne Municipalité, in extremis, avait signé l’achat du terrain permettant la mise en place du chantier d’aménagement. Un budget avait été programmé dans le cadre d’un chantier d’insertion. J’ai apprécié que la nouvelle Municipalité mène à bien ce projet et ce de façon professionnelle. Je n’ai pas apprécié qu’elle s’en glorifie en oubliant les quatre années de discussion avec le propriétaire et la signature de l’achat la veille des élections. S’approprier par le silence et l’oubli volontaire du travail des autres, « c’est pas top », Monsieur le Chargé de la communication !

Par ailleurs, qui s’occupe efficacement de la place de la Commune de Saint Pierre au sein de l’Association « Paysages des Mégalithes » chargé du projet de classement UNESCO ? Mystère !
Protéger les sites, c’est bien. Informer et éduquer la population c’est encore mieux. A-t-on pris langue avec la Direction Départementale de l’Archéologie pour travailler sur la signalétique ? « Monument historique » c’est pauvre comme explication. Le mystère s’épaissit !

Les approximations dans les convocations (erreurs de dates), les votes avec effet rétroactif (Vote du 4 Novembre, de la participation de la Commune au Festival Breizh de Quiberon, festival qui a eu lieu Dimanche 1 er Novembre, laissent entrevoir un amateurisme forcené. La démission de Madame Françoise Duperret comme Présidente de l’Office du tourisme : c’est la cerise sur le gâteau !

Enfin, notons que la Mairie ne s’est pas montrée très courageuse et solidaire pour accueillir une famille d’immigrés, objet d’une question posée au Conseil Municipal par un membre de l’opposition. Madame le Maire s’en est tirée par une pirouette, comme d’habitude, en répondant en son nom propre et non en tant que Maire, sous les rires mauvais et grinçants de sa majorité.

En résumé, qu’est ce qui caractérise le plus cette équipe municipale ?
La léthargie.

Pas de projet important en cours connu.

Absence de cap.

La non-communication. (Veuillez m’en excuser, Monsieur le Duvéhat) Il ne suffit pas de s’asseoir dans une photo de classe de petits élèves, avec un sourire figé et un visage ennuyeux, pour communiquer (Télégramme du 4 novembre) ni (Veuillez m’en excuser, Madame Le Duvéhat) de s’afficher comme Mimi Mathi avec un dompteur (journal Municipal) ou de s’exhiber avec Michel Drucker. Je ne confonds pas la Communication avec un mauvais show ni avec un cirque de province.

Vous n’êtes pas à Fort Boyard mais à Saint Pierre Quiberon.

Jean-Yves MORIZON

5 réflexions au sujet de « Billet d’humeur (de mauvaise) »

  1. Bravo pour ton commentaire Jean Yves!
    Pour compléter le second, je rajouterai ceci:
    – Il est facile de critiquer et tirer à boulets rouges sur la précédente municipalité et son maire. Madame MARCHAND ne demandait aucune indemnisation pour ses déplacements. Je pense, et ne suis hélas pas le seul à le penser, que Madame Le DUVEHAT devrait commencer par balayer devant sa porte, cesser de critiquer, faire attention à son langage, (un congrès n’est pas un salon), se contenter de son indemnité de base.
    Nous n’avons pas oublié que l’indemnité refusée par Monsieur Le DUVEHAT à été redistribuée à Madame Le Maire, voir l’article du 4 avril 2015 intitulé Pffff…Quelle grandeur d’âme!. Ces indemnités et défraiements auraient pu permettre d’accueillir et aider une famille de réfugiés sans grèver le budget de la commune!

  2. Merci Jean-Yves.
    Il y a des « réalités » qui ne peuvent pas échapper aux Saint Pierrois…
    C’est regrettable alors qu’ils ont dans leur majorité fait confiance à une « équipe nouvelle », mais pour quoi en fin de compte ????
    Si le résultat des élections de Mars 2014 ne m’a pas convenu, ce qui n’est pas un scoop, j’aurais malgré tout préféré près de 20 mois plus tard, dans l’intérêt de la commune et de ses habitants, que les élus majoritaires aient pu trouver enfin leurs marques et commencé à lancer au moins un projet, mais au lieu de cela…..je vous reporte à l’analyse de Jean-Yves Morizon.
    Geneviève MARCHAND
    Maire honoraire de Saint Pierre Quiberon

  3. Ce condensé des premiers mois de mandature de l’équipe majoritaire illustre bien 2 réflexions qui font leur chemin dans la tête des Saint Pierrois.
    1) L’amateurisme de l’équipe en place est flagrant. Il est le résultat des ignorances, des erreurs d’appréciation ou des idées préconçues de ce qu’est en réalité la gestion d’une commune.
    2) Les désillusions existent et ne font que commencer.

    L’idée que la responsabilité incombe toujours aux autres et en particulier à la gestion précédente commence à faire long feu. A la fin de l’année 2015, il faudra bien assumer que l’investissement communal est en berne et que les dépenses de fonctionnement augmentent.
    Le contraire de ce qui était annoncé !!!

  4. Bravo Jean-Yves pour ton billet de(mauvaise)humeur. Hier soir il ne pouvait être question du PLU puisque Mr Loget , absent, est surchargé de travail. Quant à Mme Duperret elle est surmenée, c’est la raison de sa démission à l’O.T. Mais Madame notre maire ne s’oublie pas: elle a fait voter de manière favorable par sa majorité évidemment, ses remboursements de déplacement pour se rendre au congrès des Maires à Paris qu’elle a d’ailleurs nommé: « le salon des Maires »(est ce là qu’on choisit son Maire?). Comme rien n’avance de leur « programme » annoncé en 2014, c’est plus facile de s’attribuer un projet abouti auquel ils n’ont pas participé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *