Bonjour la pub !

A quelques jours d’intervalle et après la missive « foyer unique pour ou contre la fusion », ces deux courriers (un sur papier, un par mail) reçus de Mme le maire confirment s’il en était besoin, son implication au service de ses agents municipaux.

D’abord, elle leur offre, clé en main, un VTIE (il aurait presque pu s’appeler VITE !) soit un Véhicule Technique Intercommunal électrique c’est à dire le moyen de transport qu’ils attendaient pour « l’exécution de leurs missions professionnelles ». Aucune autre précision concernant l’utilisation future de ce moyen de transport qui soudain paraît indispensable à la commune (serait-ce parce que Quiberon en possède déjà un ? !!!!).

Le seul hic est que le financement de cette opération devra être assuré exclusivement par les acteurs économiques de la commune qui bénéficieront, en contrepartie, de quelques bannières et autres autocollants apposés sur le véhicule et, suprême récompense, d’un cocktail de présentation en présence des élus…Alors là banco !
Voir la lettre envoyée aux acteurs économiques

Mais de qui se moque-t-on ? Mme le Maire croit-elle vraiment que quelques « road trips » dans St Pierre permettront aux acteurs économiques de promouvoir leur entreprise et de trouver des clients ? Surtout après avoir déboursé une somme astronomique (si on en croit ceux qui ont déjà donné à Quiberon) qui serait sans doute plus utile pour communiquer de manière lisible, innovante et gagnante. Avant d’autoriser l’utilisation du logo de la commune pour préconiser cette démarche commerciale, a-t-elle évoqué le sujet en Conseil Municipal ? A-t-elle demandé conseil à des professionnels de la communication sur le retour  sur investissement d’une telle opération ?

Non bien sûr, c’est encore une fois « le fait du Prince »…

Quelques jours près, les élus de l’opposition reçoivent ce mail digne d’une maîtresse d’école maternelle :
«  Je souhaiterais vous rappeler de saluer les agents de la mairie lors de votre venue dans ces lieux.
Nos agents sont en effet choqués de ce manque de politesse de base chez certains élus. Je vous remercie d’y faire davantage attention désormais.
Cordialement, » LLD

Après enquête, il s’avère que les élus de la majorité ont également reçu cet avertissement mais dans un mail différent du nôtre ! Serait-ce la crainte que nous nous unissions pour réagir ?

Depuis 2014, année de l’élection de Mme Le Duvehat, nous ne dirions pas bonjour et soudain, 5 ans après, on nous le reprocherait ?

Mais qui au juste ? Si nous sommes impolis, ne serait-il pas poli de nous le dire en face, directement et depuis longtemps ? Aucun d’entre nous quatre ne se sent visé, nous disons bonjour, au revoir, merci et nous respectons les agents de la mairie ; mais en est-il de même de Mme le Maire, a-t-elle toujours pris ainsi la défense des agents communaux, les a-t-elle toujours écoutés, a-t-elle valorisé leur travail, leurs aptitudes ? On se souvient de ses nombreuses critiques envers les agents manquant de polyvalence…

Parfois il faut balayer devant sa porte avant de balayer devant celle des autres….

Sylvie COTTIN

1 réflexion sur « Bonjour la pub ! »

  1. Je me contente ici seulement de commenter la pertinence de cet investissement pour les acteurs économiques.
    Fort d’une expérience professionnelle de plus de quarante années dans l’industrie de la communication et du marketing, je ne peux que conseiller aux acteurs économiques de ne SURTOUT PAS INVESTIR DANS CE SUPPORT DE COMMUNICATION.
    Il faudrait un espace plus approprié pour développer mon conseil mais pour faire court, dans la hiérarchie des media / supports y compris pour les campagnes ciblées sur de petites zones géographiques, l’efficacité d’une telle communication est inexistante.
    De surcroît, il est de difficile d’en mesurer les effets qualitatifs sauf à mettre en place des outils très onéreux dignes de multinationales et impossible d’en apprécier les impacts quantitatifs sur les ventes des « annonceurs ».
    Par ailleurs, la circulation de ce véhicule étant aléatoire en terme de fréquence et de trajets, il est impossible de garantir une exposition des dits annonceurs à leur cible.
    Il est également utile de signaler que :
    – en cas de trajets au delà de Plouharnel, quelle est la pertinence d’une telle communication ? Les habitants d’Auray vont-ils par exemple se ruer massivement dans les supérettes de notre commune ? Il est légitime d’en douter.
    – en cas de trajets dans la commune, est-il nécessaire de rappeler aux résidents de Saint-Pierre l’existence d’un point presse ou d’une boulangerie ? Là aussi il est légitime d’en douter.
    Pour conclure, écrire que ce support offrira un fort impact à nos acteurs économiques n’est rien de plus qu’une promesse irréaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *