Camping-cars à Kerhostin

Je suis étonnée, catastrophée, par la décision prise concernant l’ouverture à l’année d’une aire réservée aux camping-cars à Kerhostin.

En effet l’entrée de la presqu’ile va être gâchée par la présence continuelle de ces véhicules. J’étais déjà contre l’implantation d’un terrain de camping à cet endroit au mépris de la loi littorale, mais au moins 6 mois par an le paysage était vierge.

Les camping-cars vus de loin ne sont pas beaux. Ils ressemblent à des camions !

Une étude de marché a-t-elle été faite pour évaluer le bénéfice d’une telle installation ?

J’ai pratiqué pendant 25 ans le camping-car en France, en Europe et au Moyen-Orient et je vous assure qu’il n’est pas dans l’esprit d’un camping-cariste de se regrouper sauf parfois pour faire les pleins d’eau, vidanger les eaux noires, faire une lessive et prendre des douches.

De plus quand on fait du camping-car avant d’arriver sur un site on vérifie la présence ou non de commerces à proximité.

Donc avant d’arriver à Saint Pierre on fait ses courses à Auray ou à Plouharnel.

Et puis même si tout est parfait sur un site un camping-cariste ne reste pas longtemps sur place.

Le pouvoir d’achat d’un camping-cariste n’est pas extraordinaire. C’est en général une personne qui a fait un effort financier pour l’achat du véhicule et qui économise un peu sur tout lors de ses déplacements.

Je conteste donc le rendement financier d’une telle opération.

Il faut rendre à la nature ce terrain de Kerhostin.

Annie HENNEL

19 réflexions au sujet de « Camping-cars à Kerhostin »

  1. Bonjour à tous. Toujours très remonté contre ce projet prétentieux et sur évalué, je reprend ma facture de l’été dernier … 31 jours au mois de juillet. 719,27 TTC.
    Si je divise ce montant par 31 jours , cela donne 23€20 / jour.

    Si je me base sur le tarif annoncé de 12 €/jour pour l’accueil d’un camping car, il faudra:
    Que cet emplacement qui n’est pas en front de mer soit occupé … 60 jours !
    Ce même emplacement qui est occupé 100% en juillet et Août par des campeurs traditionnels rapporte donc ( sur la base d’1 couple avec 1 enfant) sur cette période 1438 € soit l’équivalent de 120 nuit de camping car ! ….
    Je ne suis pas expert comptable … j’invite seulement les élus à prendre une calculatrice , et de se baser sur des faits concrets et réels !
    A samedi prochain le 19 !!!

  2. Il y a semble-t-il deux décisions, lourdes de conséquences :
    La première, une vente de terrain bien incompréhensible. Comment peut-on imaginer pouvoir vendre du terrain dans cette partie de presqu’île privilégiée ? N’existe-t-il pas d’autres solutions ? La conjoncture actuelle est plutôt à l’achat qu’à la vente, pourquoi ne pas la prendre plus en compte. Les terrains sont une denrée trop rare sur la presqu’ile pour les vendre, voire les brader. Ce serait faire preuve de frivolité que de s’en débarrasser.
    La seconde concerne l’implantation à l’année d’une aire de camping car. Comme il a été mentionné plusieurs fois déjà, la presqu’île (sic !) en compte déjà plusieurs. Celle de Kerné n’est-elle pas suffisante pour les périodes hors saison ? Une approche combinée entre les 2 communes élargirait la vue bien étroite de nos élus. Enfin et c’est un sujet bien récurent, celui de l’entrée sur la presqu’île : Penthivère ressemble déjà à un de ces faubourgs américains sans âme que l’on traverse sans s’arrêter ; si les peintres de Kerhostin (voir commentaire précédent) étaient remplacés demain par les campingcaristes, ce serait donner une bien triste image à nos visiteurs.

    1. Je suis désolée de constater que l’on va dépenser 75 000€ HT pour réaménager une aire de camping-cars alors que ce petit camping est un paradis pour de nombreuses personnes et ce, depuis plusieurs générations.

      Après le saccage des arbres du camping, à quoi d’autres pouvait-on s’attendre !!!!!

      J’ai l’étrange impression que la mairie maquille ce changement pour dissimuler un autre projet qui va sortir du chapeau dans les années à venir…..mais à qui va profiter ce changement , telle est la question ?

  3. bonjour 37 ans a kerhostin pour nous c est finit on nous a trop pris pour des cons l annèe derniere , mon argent n ira plus dans leurs caisse .

    bon courrage au riverain

  4. C est vraiment du grand n importe quoi……
    Ou vont aller nos campeurs de Kerostin qui restent plusieurs mois a temps plein …..au Rohu c est pas sur , Penthièvre pas sur non plus vu la grandeur .
    Ils rentrerons chez eux déçût de n avoir pas pu rester pour profiter de notre belle petite ville ,de ses commerces, des ses animations , de la vue…..etc.
    Je ne pense pas que la recette soit la même avec les camping cars . De plus ouvert a l année avec un camping ds la boue et au 4 vents ….qui va venir?
    Ne laissons pas faire et montrons a Mad le maire et ses adjoints ,conseillers qu ils sont a cote de la réalité et mobilisons nous pour leurs faire changer d avis .
    SIGNER LA PETITION ET SI CELA NE SUFFIT PAS TROUVONS D AUTRES ACTIONS

  5. le conseil municipal sert à quoi??
    J’apprends que le conseil du 11 février transforme le camping de Kerhostin en aire pour camping- cars et je reçois ce jour un courrier de la ville de St Pierre daté du 2 février avec une date d’envoi du 3 février, signé du 1er adjoint m’annonçant la décision de la commune, courrier antidaté de huit jours. Ma conclusion est que le conseil municipal ne sert à rien si les décisions sont déjà prises. Cela fait plus de 30 ans que je viens sur ce camping, au début avec mes enfants et maintenant avec mes petits enfants pour plus d’un mois. ce monsieur me propose d’aller sur les autres camping de la commune. Mais quand je me fais virer de cette façon démocratique j’ai plutôt envie de ne plus remettre ma caravane dans cette ville qui était si charmante et agréable. Dommage pour le commerce local.

  6. Je suis outrée comme tous mes amis du camping de kerhostin. La nouvelle a vite fait le tour de France et de Belgique. Cela fait 45 ans que je viens au camping de kerhostin certaine annee j’y suis meme restée 3mois avec mes parents puis mes 3 enfants qui comme moi ont appris à marcher sur le camps, nous avons tellement de souvenirs merveilleux dans ce camping ou les campeurs forment une grande famille unie et solidaire. Les parents mes enfants et nous meme sommes tristes de cette décision qui pour nous n’a aucun sens. Nous espérons que ce projet ne voit jamais le jour, ou irons nous cet été???

  7. Camping de Kerhostin… Parlons chiffres.
    Les seuls chiffres connus par le grand public sont ceux communiqués par le 1er adjoint Jofes .
    Résultat (donc bénéfice net d’exploitation) 2014 : 67 000 €. Tiens 2014 et pas 2015… Pas très en avance la compta mais bon… Résultat prévisionnel de la nouvelle activité : 80 000 € (et ceci dès la première année visiblement. Campingcarisme rime avec optimisme !
    Hypothèses de calcul :
    Prix moyen (toutes saisons confondues) de 24 h de séjour pour 3 personnes et un camping car : 26 €uros (estimé sur la base du tarif 2016 du camping Domicilami.
    Taux de marge soit le % de ce qu’il reste dans la caisse une fois toutes les charges et les amortissements affectés : disons 50 % (soyons volontariste !) soit 13 € pour 24 h de séjour. Comme dans « Le Télégramme » nous apprenons que l’exploitation va être sous-traitée il semble logique que le dit sous-traitant récolte une partie du profit. Coupons donc la poire en deux. 13 € : 2 = 6,50 € / 24 heures de séjour de bénéfice pour le gestionnaire et 6,50 € / 24 heures pour la commune (Là encore supposons que nos élus, rompus à la négociation, ont mis le gestionnaire à genoux !)
    Il ne reste plus maintenant qu’à diviser le montant du profit prévisionnel soit 80 000 € par 6,50 € pour savoir combien de périodes de 24 h doivent être vendues dès la 1 ere année d’exploitation pour atteindre cet objectif. 80 000 € : 6,50 € = 12 307 périodes de 24 h.
    Sachant que 120 places sont prévues et qu’il est raisonnable de penser que cette aire fonctionnera 12 mois dans l’année, l’offre annuelle de place s’élève à 120 X 12 X 30 = 43 200… Aïe ! Taux de remplissage moyen attendu 28 %. Pas gagné…
    Retournons vite à la table de calcul… A supposer que ce qui précède n’est pas la réalité et que ma vision de ce projet n’est pas objective, je décide de changer quelques variables de mon calcul.
    Prix moyen / 24 h : 35 € (tarif Domicilami en période haute)
    Taux de marge 70 % soit 24, 50 € de bénéfice net par 24 heures de séjour.
    Taux de rétrocessions pour la commune : 70 % (le gestionnaire est en sang allongé dans la salle du conseil municipal et coup de chance il a signé avant de tomber dans un coma profond) soit 17,15 € de bénéfice net par 24 h de séjour.
    Je redivise les 80 000 € de profit prévisionnel annoncé par le nouveau bénéfice pour 24 h de séjour.
    80 000 € : 17,15 € = 4 665 périodes de 24 h… à rapprocher des 43 400 places disponibles à l’année.
    Autre sujet « gros sous »… Comparaison n’est pas raison mais…. Vente de 700 M2 du camping à des intérêts privés au prix de 40 €/M2 à rapprocher du prix moyen de vente d’un terrain (certes viabilisé) dans la presqu’île… 350 à 450 € / M2.
    Quant à la prise en compte des retombées indirectes du camping actuel VS le nouveau projet sur l’économie locale c’est encore une autre question…

    1. De Philippe RAMAGE : Bravo belle démonstration ,l’ensemble des campeurs a bien compris que se projet n’est que poudre aux yeux; et qu’il cache autre chose de plus juteux…
      A ce jour 23/02/2016 23:30 nous sommes toujours en attente d’un entretien constructif avec Madame Le Maire.
      Bien cordialement.

  8. Incompréhensible décision! Si l’idée d’une ouverture annuel est en soit une bonne idée pour l’apport de finance à la commune mais le manque à gagner en se privant des campeurs traditionnels (caravane et toiles de tente) annulera les bénéfices engendrés.
    Les campeurs qui s’installent au camping municipal pour 2, 3 voir 4 semaines, achètent leur pain à la boulangerie, consomment des produits locaux, fréquentes les marchés et sont aussi clients des nombreux restaurants… ils profitent à la vie des commerces et à la richesse touristique de la presqu’île ! Les médias se feront échos de cette injustice déjà surpris par la mobilisation engendré par la pétition que j’ai signé et encouragé !

  9. Cette décision relève-t-elle d’une lubie ou s’appuie-t-elle sur une étude sérieuse et chiffrée ?
    Quels sont les bénéfices attendus pour la commune :
    – en termes financiers ?
    – en terme d’image ?
    Quels sont les avantages / inconvénients estimés pour les acteurs économiques saint-pierrois qui sont déjà bien à la peine ?
    Plus généralement n’y-a-t-il pas des efforts humains et financiers à porter en priorité sur d’autres aspects de la vie communale ? Au hasard : les jeunes, les personnes âgées, le logement, les infra-structures communales, l’emploi….

  10. Voilà maintenant 35 ans que mes parents sont tombés amoureux de ce petit camping familial en accord avec la nature sauvage de notre belle Bretagne. Nos vacances d’enfants c’étaient donc le camping de kerhostin et c’est tout naturellement que nous y amenons nos enfants. Des enfants qui ont à leur tour le virus kerhostin ! Et oui car ce petit village à un côté très addictif, mais je doute que des camping caristes aient les mêmes réactions que nous!
    Cela fait plus de 50 ans que certains viennent tout les ans et quelles réponses à notre fidélité?
    Je souhaite de tout cœur que vos démarches et les nôtres aboutissent et que le mercantilisme ne gagnera pas
    Gaëlle gavignet Normandie

  11. Bonjour,
    Bien que dispersés (France – Belgique – Hollande et même Canada) les campeurs de Kerhostin se révoltent ! Nous avons constitué un collectif et lancé une pétition : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_Laurence_Le_Duhevat_Maire_de_SaintPierre_Quiberon_Sauver_le_camping_familial_de_Kerhostin/?pv=3&fb_action_ids=649660685172186&fb_action_types=avaaz-org%3Apost
    Il nous semble aussi logique de demander l’avis des associations locales : VAK (nous sommes en contact) et Vivre à Portivy.
    Nous proposerons sans doute des solutions alternatives (pour la rentabilité) aux élus. Bref nous en sommes au temps de la concertation.
    Signez la pétition (pour montrer notre « poids ») et si vous voulez un contact direct, voici mon mail (je suis en Belgique, arrivée sur ce camping en 1962… ne l’ai plus jamais quitté) : france.lhoir@skynet.be

  12. Le village de Kerhostin est un site très charmant, très valorisant et très intéressant pour la commune.
    Historiquement c’est le village des peintres et cela transpire toujours.
    Son camping comme les autres de la commune est une porte d’entrée pour les futurs habitants à temps complet ou partiel.
    Se priver de ces touristes et futurs habitants (car nous en fidélisons un gros pourcentage ) est un suicide pour le commerce et le vie future de la commune.
    Les camping-caristes ont un comportement plus nomade.
    De plus ce camping a des caractéristiques différentes entre la partie haute et basse il faudrait y réfléchir
    Dans la presqu’île les difficultés de circulations sont importantes surtout l’été.
    Concentrer des camping-cars à l’entrée du village avec des sorties et entrées plus que délicates semble dangereux voire irresponsable.

    1. Les riverains,les nombreux ‘utilisareurs’ de ce camping ,et les associations res ponsables doivent se mobiliser pour éviter ce gâchis.
      Les pétitions et actions concertées doivent être misent en place prochainement
      Il faut soutenir toutes les initiatives allant dans ce sens.

    2. Totalement d’accord concernant la circulation, le manque à gagner des commerces locaux. Et, de plus, les hôtes de tous les étés du camping se sentent trahis. Nous avons lancé une action au départ des plusieurs pays, afin de montrer que nous formons une réelle communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *