C’est étonnant… de lire dans Les Nouvelles

…que « les barrières sont rouillées et que les fleurs sont rares dans des jardinières d’un autre temps ». Pourquoi dans ce cas, depuis plus de 2 ans, ne pas avoir entretenu les barrières et planté des fleurs ?
…qu’une « cohérence de matériel urbain s’imposait ».
Rue du Général de Gaulle, Champs Elysées même combat ! D’ailleurs le choix du lieu d’installation du panneau lumineux est probant ! N’est-il pas à lui seul un beau symbole d’incohérence ?
…« que l’augmentation de l’indice communal des impôts locaux a été votée à la majorité avec seulement 2 voix d’avance ». Pourquoi dans ce cas continuer de faire l’apologie d’une mesure qui dès le départ n’a pas eu les faveurs des élus (8 ont voté contre et 1 n’est pas venu sans donner de pouvoir) ; par ailleurs avec un budget excédentaire de 747 033 €, était-ce si nécessaire de se priver de « chocolat et de cigarettes » (exemple percutant choisi par M. Le Duvehat pour illustrer l’augmentation) ?
…« que Mme Eynaudi avait noué d’excellentes relations avec les élus ». Pourquoi dans ce cas n’ont-ils pas tous été invités à une réception donnée en son honneur ? Mais comme l’a dit M. Le Duvehat en plein Conseil, « la porte était ouverte, il suffisait d’entrer », c’est bon à savoir…
…que le numéro 9 est daté juin, juillet, août 2016. Est-ce à dire que les touristes et résidents secondaires, pourtant si nombreux à cette période, n’auront accès qu’à du « réchauffé », à croire que rien ne va se passer dans notre commune pendant 3 mois ?

A l’heure de l’interactivité et de la pertinence des sites web, blogs et autres réseaux sociaux, ce journal et ses Nouvelles du passé semblent bien désuets, il est temps de revoir son contenu (trop long, mal rédigé), sa périodicité (c’est un épisodique !), son mode de distribution (très coûteux alors que tous les habitants ne le reçoivent pas).
Certes le papier reste un support essentiel pour informer de nombreux habitants de notre commune. Mais ne serait-il pas plus rapide, plus percutant et moins onéreux d’imprimer régulièrement une Newsletter, en distribution libre, chez les commerçants qui le souhaitent, l’office de Tourisme et la Mairie ?

Sylvie COTTIN

Une réflexion au sujet de « C’est étonnant… de lire dans Les Nouvelles »

  1. Le plus important , au delà de l’expression écrite où tout amphigourisme est rigoureusement évité, le plus important donc reste tout de même que :
    – le désir de camaïeu de bleus de notre maire n’emporta pas l’adhésion.
    – que d’anciens clients du camping de Kerhostin aient déjà « transposé » leur lieu de vacances. Sans doute dans le e-camping ou au temps des huttes voire peut être en replaçant un ton majeur par un ton mineur. Qui sait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *