Conseil Municipal du 15 décembre 2016

En l’absence du Maire, ce conseil a été présidé par M. Joffes 1ier adjoint.

Le compte rendu du conseil précédent n’a pas été approuvé par la minorité pour absence de sincérité dans la transcription des débats.

Après 2 ans de procédure et de recours au contrôle de la légalité, le Préfet, par courrier en date du 6 juin 2016 a souligné la « fragilité juridique de 2 délibérations» relatives au financement de l’école privée. Les bordereaux concernant la prise en charge par la commune des dépenses scolaires de l’école St Joseph pour l’année 2017 sont présentés cette fois de manière réglementaire et cohérente. Le forfait scolaire est fixé à 480€ ce qui est cohérent et très éloigné des 715€ de l’an passé !!!…, la légalité est enfin respectée et ces bordereaux votés à l’unanimité.

Les bordereaux techniques en attente du vote du budget 2017 sont votés à l’unanimité. La clôture du budget annexe concernant le restaurant municipal n’a pas été approuvée par la minorité pour absence de suivi précis des dépenses concernant ce budget.

Le conseil a accepté, à l’unanimité, la mise en place des prix du Concours des Nouvelles. La minorité a fait remarquer que cette année cette délibération était préalable à la remise des prix ce qui est logique mais que la commission culture n’était toujours pas impliquée dans ce concours.

Présenté comme étant hors marché, le prix de vente d’un terrain communal a été revu à la baisse contre l’avis de la minorité sans explication sur l’urgence de cette décision.

3 abstentions n’ont pas empêché l’adoption de l’autorisation d’ouverture des commerces 12 dimanches par an.

La création d’un emploi au restaurant scolaire a été adoptée à l’unanimité, il remplacera dans quelques semaines un départ en retraite.

Le conseil municipal a accepté (sauf M. Loget qui a voté contre) la mise en place du nouveau régime indemnitaire de la fonction publique territoriale.

A la demande  de la minorité, le point a été fait sur les travaux à l’école publique. Ceux-ci seraient terminés au premier trimestre 2017. Il en résulte pour les CM, une prolongation pendant encore de nombreuses semaines, d’une situation inconfortable d’utilisation d’un préau couvert comme salle de classe. De plus les autre élèves sont pénalisés car ils n’ont plus d’accès à cet espace. Cette situation qui dure depuis déjà 3 semaines est due à un défaut d’étanchéité du bâtiment. Les réponses à ce problème ont été indigentes et affligeantes allant de l’attente de devis, à l’indisponibilité des entreprises à cette période de Noël, en passant bien sûr par l’inaction de l’équipe municipale précédente…ceci prés de 3 ans après les élections.

Les enfants de Saint Pierre méritent mieux que cette diatribe, l’attractivité de notre commune passe aussi par son école, n’encourageons pas la fuite des élèves vers Quiberon car c’est appauvrir l’ensemble de la commune et son tissu économique.

F.Dubois, G.Pruvost, S.Cottin
J.Le Hyaric avait donné procuration à François Dubois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *