Conseil municipal du 28 février 2018

Le Maire mis en minorité.
C’est à propos du bordereau  concernant les dates d’ouverture des campings que le Maire n’a pas été suivi par la quasi-totalité du Conseil, 17 sur 19 ont voté le maintien des dates d’ouverture initialement prévues, alors que le Maire et un adjoint se sont abstenus. La préfecture demande de raccourcir la période d’ouverture du camping pour cause de risque de submersion marine. Ce dossier reste soumis à la volonté du Préfet… ou du tribunal administratif s’il est saisi.

Le compte administratif 2017, qui est la trace écrite des recettes et dépenses de la commune, a été adopté. Le document explicatif réalisé par les services de la commune est mieux élaboré que les années précédentes mais contenait cependant quelques erreurs corrigées pour partie par l’intervention de la minorité avant et pendant le Conseil. Ce qu’il faut retenir : les dépenses de fonctionnement sont en légère baisse suite au transfert de la compétence Office de Tourisme à AQTA, les dépenses de personnels sont en hausse de 6.58%, au total l’excédent de fonctionnement  baisse de 15% ce qui met en danger l’autofinancement de la commune et donc les investissements futurs. Les opérations d’équipement (investissement) diminuent de 3.5%  en 2017.   2 ratios financiers sont dans le rouge.

3 demandes de subvention ont été adoptées à l’unanimité elles concernent le remplacement des ordinateurs de la médiathèque, la réfection de la toiture de l’école publique et des travaux de voirie rue de l’Atlantique et rue de St Malo. Une demande concernant l’aménagement de la rue Delpirou a été refusée par la minorité pour insuffisance de préparation et de travail en commission sur ce dossier très conséquent (1 000 000 €).

Concernant le personnel communal, 2 postes sont fermés aux services techniques suite à des départs en retraite, ce qui ne facilitera pas l’entretien et la propreté générale de la commune.

Enfin 2 bordereaux concernant le camping de Kerhostin ont été adoptés par 15 voix pour et 4 contre. Il s’agit d’amputer une partie du camping et de vendre cette nouvelle parcelle sans que l’intérêt général n’ait été démontré. Surprenant de diminuer la surface dédiée aux campeurs alors que le camping de Penthièvre est menacé.

La minorité a posé quelques questions complémentaires dont voici les réponses

La commission des finances ne s’est pas réunie avant ce conseil comprenant les CA2017 par manque de temps, il en est de même pour la commission des travaux qui n’a pas travaillé sur le projet de la rue Delpirou. L’audit financier de début de mandat a coûté 11 070 €, cette dépense était totalement inutile. Une suite sera donnée à la réunion concernant les transports et le tire bouchon… mais on ne sait pas quelle suite. Enfin en janvier, la minorité a refusé de se rendre à une invitation individuelle du Maire pour des propos soit disant diffamatoires parus dans le journal municipal dont le Maire est directeur de la publication…chercher l’erreur. Nous n’accepterons jamais d’être réduits au silence.

F.Dubois, G.Pruvost, S.Cottin, B.Loezic

2 réflexions au sujet de « Conseil municipal du 28 février 2018 »

  1. Voir cet amateurisme à la tête de la commune fait vraiment peur pour la suite !!
    Cette idée d’ENCORE (la troisième vente !!!! pour en faire du parking !!!!!!!) vendre un bout du camping de Kerhostin est tout bonnement scandaleux surtout vu les menaces pesant sur Penthièvre !

    Encore 2 ans à devoir les supporter…

  2. Bonjour,

    En quoi le fait de les modifier les dates d’ouverture du camping aura t-il une incidence sur les risques de submersion ?

    Par ailleurs des travaux assez importants ont été réalisés récemment, pour protéger les emplacements en bordure de plage.
    Des gros morceaux de rochers ont été installés et recouverts de sable.
    La dessus il y a eu un fort vent d’est et des grandes marées. Une bonne partie de sable a été dispersée sur la dune et dans la mer.
    Les vagues vont s’infiltrer sous les rocs et continuer à grignoter le rivage. En plus, il faudrait s’assurer que les blocs soient bien calés sinon cela peut, peut être, présenter un danger si quelqu’un monte dessus.

    C’est dommage car ce camping a de réels atouts. Il a fait et fait encore le bonheur de nombreuses familles. Cela vaut la peine de le défendre et de le protéger efficacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *