Conseillers Municipaux ….godillots

A de nombreuses reprises l’opposition s’est élevée contre des délibérations présentées au conseil municipal alors que leurs applications étaient déjà en cours. La plus fameuse étant le courrier envoyé aux campeurs de Kerhostin leur annonçant des changements qui devaient être décidés au conseil 3 semaines plus tard… ou l’embauche décidée fin septembre d’un employé municipal présent dés le premier septembre, ou… ou … ou…
Le Préfet a d’ailleurs fait part par écrit (voir ci-dessous) à Mme le Maire de la fragilité juridique de certaines délibérations, compte tenu des défauts d’information du Conseil Municipal…

Pour éviter d’entériner, le conseil municipal est maintenant appelé à voter par anticipation, c’est-à-dire que les documents objets de la délibération et votés lors du Conseil Municipal sont rédigés de manière définitive après le vote…

C’est le cas du PLU dont le dossier d’arrêt publié sur le site de la commune début octobre est très différent de celui mis à disposition des conseillers pour déterminer leur vote du 16 septembre.

La démocratie est un art difficile.

F.DUBOIS, J.LE HYARIC, G.PRUVOST, S.COTTIN

Lire la réponse du préfet

courrier-prefet

 

Une réflexion au sujet de « Conseillers Municipaux ….godillots »

  1.  » La démocratie n’est pas la loi de la majorité mais la protection de la minorité  » Albert Camus.

    Ce qui, à ce stade, me fait sourire (jaune) c’est que l’équipe dirigeante fut portée aux commandes de la commune sur une promesse  » de bonne gestion  » en opposition à la gestion précédente présentée comme médiocre voire calamiteuse pour les finances de Saint-Pierre Quiberon.

    Dont acte.

    Mais outre les cafouillages que vous évoquez dans votre billet et qui ne sont qu’un pâle reflet de la triste réalité tant la liste pourrait en être allongée, voici une information sur laquelle je me permets de tous nous inviter à réfléchir.

    http://www.contribuables.org/argus-des-communes/?p=page-2&code-postal=56510&commune=56234

    J’engage d’ailleurs tout un chacun à demander le bilan complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *