Démocratie participative ?

L’initiative malheureuse et maladroite du Maire de Saint Pierre à propos du rapprochement des communes de  Saint Pierre et Quiberon ne mérite rien de plus qu’un rejet massif et un refus de participer à ce simulacre de démocratie. Cependant, la question est réelle et se posera à l’occasion des prochaines élections municipales. Les futurs candidats ont 1 an devant eux pour informer les électeurs des conséquences positives ou non de cette possibilité de création d’une commune nouvelle. Poser la question sans expliquer le contenu ne fera qu’engendrer des réponses affectives.et ne permettra pas les échanges nécessaires pour le bien vivre ensemble.

La manière d’organiser un sondage en dit long sur les intentions démocratiques de son organisateur.

François DUBOIS

4 réflexions sur « Démocratie participative ? »

  1. Même le magnifique panneau lumineux géré de main de maître par l’adjoint « multi casquettes » a été mis à contribution. Message lu ce jour vers 17 h :

     » A tous les administrés
    fusion des 2 communes
    pour ou contre ?  »

    En dessous du fond, il y a quoi ?

  2. j’ai répondu mais en précisant bien que dans l’état actuel de la proposition y répondre est impossible tellement de choses doivent être sur la table en toute franchise car cela implique tellement de chose !! je suis quiberonnaise de naissance et st pierroise par les aléas de la vie avec plaisir et croyez-moi ce problème est un vrai serpent de mer qui périodiquement revient sur le devant de l’actualité sans plus !!!ne serait-ce pas traiter les st -pierrois comme des ignares ? ? ? C’EST SUJET QUI MERITE REFLEXION ET INTERROGATION mais de façon sereine et avec tous les atouts en main !!(je suis pour )mais pas n’importe comment loin de là car st pierreroise je suis devenue et le reste …

  3. Bien entendu la question est réelle et sérieuse.
    Mais elle ne pourra être évoquée avec pertinence que dans la mesure où les listes en présence effectuent une analyse préalable des bénéfices / inconvénients du statu quo ainsi que de ceux découlant de la fusion et les exposent aux électeurs.
    Accessoirement une telle démarche n’a de sens que si les listes quiberonnaises font de même car c’est ballot de l’écrire mais il faut être deux pour se marier.
    A titre d’exemple, un double enjeu à quelques millions d’euros : faut-il construire deux mairies et faut-il rénover un lieu de culte (sans réelle valeur patrimoniale) qui a déjà coûté 540 000 euros à la commune (sachant qu’il existe des alternatives) ?

    1. La conséquence d’une fusion se laisse facilement deviner : disparition de la mairie de Saint Pierre et de divers services municipaux, de l’office de tourisme, du bureau de Poste, etc, tout étant concentré à Quiberon. Conséquence : dés économies pour l’Etat et la Collectivité territoriale, des suppressions d’emplois à Saint Pierre. Est-ce vraiment ça que nous souhaitons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *