E.N.V.S.N. Une balle dans le pied ?

balle-dans-le-piedIl s’est passé quelque chose de grave chez le plus gros employeur de Saint Pierre ,
l’E.N.V.S.N., sa Directrice Isabelle Eynaudi a été remerciée sans cérémonie.

Cet événement ne peut rester inaperçu ou sans interrogations au sein de notre village.
Je ne veux pas ici juger du management interne, je n’en ai pas les compétences et ne dispose d’aucune information fiable dans un sens ou dans l’autre. Je veux simplement attirer l’attention, auprès de ceux qui ont provoqué son départ, des conséquences possibles .

Pour la première fois depuis des années, l’ENVSN s’était ouverte au monde extérieur : A
commencer par sa Commune de support : Saint Pierre Quiberon. Dans un élan d’enthousiasme, plusieurs personnes issues du milieu de la voile ont proposé de créer une Association des Amis de l’École Nationale de Voile. Quelle erreur ! De quoi se mêle-t-on ! Les forces au pouvoir au sein de l’École Nationale de Voile n’ont pas voulu voir le coté désintéressé de cette association seulement un empêcheur de naviguer en rond ! Au rencart les amis de l’École Nationale de Voile …

Cette politique d’ouverture fut poursuivie avec les journées Tabarly , les journées du
patrimoine avec l’exposition des peintres de la Marine. L’ENVSN était enfin devenue un lieu
accueillant et non plus réservé aux simples spécialistes. La motion de soutien signée aujourd’hui par plus de cinq cents personnes atteste de cet effort d’ouverture. Il faut aussi noter que des grands noms ont signé cette motion : Loïc Peyron, Mesdames Moitessier et Tabarly.

Que veulent donc ceux qui ont provoqué le départ d’Isabelle Eynaudi ? Continuer à travailler pépère dans leur coin ? Pensent-ils que l’État va indéfiniment continuer à éponger les déficits d’année en année sans objectifs clairs, ne voient-ils pas que L’État a plutôt tendance à vendre les bijoux de famille , qu’il n’a , de plus , pas vraiment de politique sur le sport nautique , balançant toujours entre Fédération de Voile et École Nationale de Voile.

L’ancienne Municipalité connaissait la valeur de l’emplacement du terrain et avait mis l’École Nationale de Voile à l’abri de prédateurs immobiliers extérieurs dans le cadre du PLU en rendant certains terrains de L’École inconstructibles .

Isabelle Eynaudi souhaitait une extension du PLU a minima pour pouvoir installer un auditorium. La nouvelle municipalité , au contraire , a envisagé de réintégrer une grande partie de l’espace du Beg Rohu dans le cadre de son PLU à venir pour favoriser une extension possible à d’autres activités. Quelles activités ? Ce faisant , L’École Nationale de Voile, vogue désormais sans pilote. Régie désormais par le POS, elle devient une proie facile.

J’espère que vous n’aurez pas à regretter le départ d’Isabelle Eynaudi car si l’État n’est plus en mesure d’assurer la pérennité de l’École, il ne vous restera qu’à poursuivre ailleurs vos activités.

Jean Yves MORIZON

Une réflexion au sujet de « E.N.V.S.N. Une balle dans le pied ? »

  1. Absolument d’accord. Article même trop gentil
    Il va y avoir des reveils difficiles à l’ENV. C’est certain.
    L’activité avait commencé à bouger avec Mme Eynaudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *