Eau potable ?

Le goût terreux très marqué et désagréable de l’eau distribuée conduit à douter de sa qualité. Sur le strict plan sanitaire l’eau distribuée sur le territoire d’AQTA est potable selon la préfecture (cf : commentaires récents de Pierre K). L’origine de ce phénomène récurrent mais plus accentué cet été très ensoleillé est identifiée.

Une solution provisoire d’importation d’eau via l’interconnexion n’est pas suffisamment mise en œuvre. Quant à la solution définitive plus onéreuse (construction d’une nouvelle usine), elle échappe au pouvoir local de décision puisque c’est « Eau du Morbihan » qui gère la ressource de manière « solidaire » sur l’ensemble du département à l’exception de … quelques grandes villes (Vannes, Lorient…).

Depuis 40 ans, le syndicat départemental de l’eau œuvre pour une gestion solidaire et mutualisée de la ressource, et assure la sécurisation des services d’eau potable. Depuis le 1er janvier 2012, sur décision des élus, le syndicat, dorénavant nommé Eau du Morbihan, exerce les compétences Production et Transport d’eau potable sur l’ensemble des 232 communes de son territoire. L’exercice de la compétence Distribution d’eau potable est laissé au choix de ses membres.

Le syndicat « Eau du Morbihan » présidé par Aimé Kertguéris a une solidarité prépondérante vers l’agriculture et la zone côtière touristique est sous représentée. Les élus majoritaires à Saint Pierre sont peu ou pas informés de cette réalité, et dans l’incapacité d’agir (c’est la faute des autres).

Une mobilisation citoyenne pourrait éventuellement faire évoluer le dossier, notamment en bloquant sur la prochaine facture, les euros dépensés en achat d’eau en bouteille pour palier à la déficience de qualité « d’Eau du Morbihan »

A suivre…

François DUBOIS

4 réflexions au sujet de « Eau potable ? »

  1. Le tourisme et ses excès supposés ou réels n’ont rien à voir dans cette affaire. Je recopie donc ici la réponse intégrale de la Préfecture pour qu’il n’y a pas de fausses interprétations.

     » Pour répondre à votre message, je me permets de vous orienter vers le bon service à contacter. En effet, le Conseil départemental du Morbihan n’exerce pas de compétence dans le domaine de l’eau potable.
    Le service public en charge de la production d’eau sur votre secteur est le syndicat de l’Eau du Morbihan. Le service en charge de la distribution est la communauté de communes de Auray Quiberon Terre Atlantique. Ces deux collectivités ont autorité sur l’exploitation du service confiée à la société SAUR.
    Les phénomènes que vous décrivez sont rencontrés certains étés sur le secteur desservi par l’usine de production d’eau potable de Tréauray (basée à Pluneret, elle dessert 20 communes du Pays d’Auray). En effet, cette usine traite l’eau provenant d’une retenue d’eau qui peut connaitre des phénomènes de développement algaux, accélérés pendant des épisodes de fort ensoleillement et chaleur, à l’origine des odeurs constatées (leur décomposition provoque la libération de composés générant un goût de terre prononcé. Sur le plan sanitaire, ils sont captés lors du procédé de traitement, il n’y a donc pas d’incidence sur la santé). Un réseau d’interconnexion départemental permet de suppléer à cette usine en cas de besoin pour une sécurisation d’alimentation en eau. Par ailleurs, un projet de reconstruction de cette usine par une unité plus performante est programmé par Eau du Morbihan.  »

    Deux facteurs semblent donc se conjuguer
    1/ les conditions météorologiques de juillet et août.
    2/ la vétusté de l’installation… dont le remplacement semble prévu à la Saint Glin-Glin.

    Quant à une éventuelle mobilisation citoyenne j’y souscrirai volontiers. D’autant plus volontiers que mon dernier courrier à la SAUR reste toujours sans réponse (J+15) et que le phénomène persiste de façon moins forte mais il persiste.

  2. Encore une fois, le tourisme et ses excès dépasse les capacités de traitement (vétustes) de l’usine de Treauray sur le Loch… la modernisation est dans le programme de notre député, qui souhaite faire un mandat de plus ! Offrez lui un bon verre d’eau…

  3. Suis complètement d’accord avec l’idée d’une mobilisation citoyenne. L’eau du Morbihan est l’une des plus chère de France et cela fait plusieurs années que la qualité de l’eau n’est pas à la hauteur des factures.
    Quand on interroge la Saur, la résolution du problème , s’il est pris en compte … n’est pas pour demain!
    Alors oui ! s’il y a une mobilisation citoyenne, efficace , sur ce sujet, j’y adhère volontiers.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *