Impôts locaux : qui paye le moins ?

La tentation est souvent grande de comparer sa commune aux autres à travers les taux votés. Cet exercice est hasardeux car le montant des bases affecté à un même bien peut varier considérablement d’une commune à l’autre. Une maison identique située à Saint Pierre Quiberon ou dans une autre commune n’aura pas la même valeur locative. A Saint Pierre les bases sont élevées.

La comparaison des taux devient alors sans intérêt.

Pour chaque taxe (habitation, foncier bâti…), l’assiette, c’est-à-dire la base fiscale ou la valeur locative, est calculée par les services fiscaux.

Les collectivités votent les taux qui s’appliquent à ces bases, et le Trésor Public est chargé de recouvrir l’impôt avant de le verser aux collectivités

BASE                                            X    TAUX              =       COTISATION

↓                                                     ↓                                         ↓

Services fiscaux                     commune                    contribuable

Augmenter pour quoi faire ?

Les 2% d’augmentation votés de justesse (8 voix contre, 1 absent et 10 pour) rapporteront environ 30 000€ au budget communal. Cette manne sera facilement absorbée par les dépenses inutiles:

  • audit financier sans intérêt
  • PLU quasi identique au précédent
  • promenade des chevaux sur les plages pour un nettoyage sans efficacité
  • indemnités complémentaires votées pour les élus
  • perte de recette au camping de Kerhostin
  • installation d’un panneau d’affichage électronique dans un coin du double rond-point du Centre Culturel….résultat : on le voit mal en voiture et c’est dangereux, on ne le voit pas à pied et cela ne sert donc à rien…

On comprend, qu’avec une aussi faible majorité pour voter cette augmentation, les tentatives d’explication ou de justifications soient embarrassées surtout si on se souvient des promesses de campagne : « Nous n’augmenteront pas les impôts »

François DUBOIS

3 réflexions au sujet de « Impôts locaux : qui paye le moins ? »

  1. Il est évident qu’ici comme ailleurs, tant au niveau municipal qu’au niveau national d’ailleurs, les hausses d’impôts ne servent qu’à « amortir » des coûts de fonctionnement peu voire pas maîtrisés et des pertes financières générées par des décisions ne s’appuyant sur aucune analyse solide en amont. Preuves pour Saint-Pierre Quiberon l’audit financier, le PLU « copié-collé » et les avatars du camping de Kerhostin.

    J’apprécierai que vous développiez le point « indemnités complémentaires votées pour les élus » et que vous nous expliquiez ici le pourquoi, le comment, le combien de cette mesure qui me semble, jusqu’à preuve du contraire, totalement irresponsable compte tenu des difficultés dans lesquelles se débattent l’écrasante majorité des citoyens de ce pays. A vous lire…

    D’avance merci.

    1. 2 délibérations concernent ces indemnités:
      -2015_79 remboursement des frais pour participation au congrès des Maires
      -2016_13 modalités et prise en compte du remboursement des frais aux élus
      Pour cette dernière sur mon questionnement en séance du conseil, le montant estimé est de 2 à 3 000€ .

      1. Merci de votre réponse… mais j’aurai apprécié qu’elle soit moins succincte !
        Je vais donc aller rechercher ces deux aiguilles dans les meules de foin des comptes-rendus des conseils municipaux. En espérant que les contenus de ces délibérations permettent d’appréhender « l’avant » et « l’après » et donc la dérive si dérive il y a…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *