Le Conseil des Sages en sommeil ?

asterix-en-corseLe Conseil des Sages de Saint Pierre Quiberon a disparu depuis un an. Enquête sur une disparition ; mais avant d’enquêter, revenons sur sa naissance et évoquons sa courte vie.

Naissance du Conseil

L’institution du Conseil des Sages a été créé en 1989 par Kofi Yamgnane, ancien Secrétaire d’Etat, dans le petit village Breton de Saint-Coulitz. D’origine africaine, il avait intimement compris que la place donnée aux anciens était un gage de sagesse et de réflexion .

Les Communes de toute obédience politique qui s’en sont alors dotées étaient conscientes de l’enjeu que représentent en leur sein le capital humain, le vivier d’énergie et le substrat d’expériences que sont leurs aînés. Plus encore, le Conseil des Sages fait partie d’une démarche participative, celle d’un citoyen retraité qui « s’inscrit dans une volonté d’être acteur de la cité »*

En 2008, l’ancienne Municipalité a pris la décision de créer le Conseil des Sages d’une vingtaine de personnes volontaires, âgées de cinquante-cinq ans minimum, d’opinions politiques variées, d’origines professionnelles diverses, sur la base du volontariat.

Le Conseil des Sages se dota d’un coordinateur, Monsieur jean Garnier, soucieux d’indépendance tout en étant respectueux des compétences du Conseil Municipal.

Vie du Conseil

Les « Sages » ont su utiliser les compétences et affinités de chaque membre pour créer des ateliers de réflexion et de propositions de projets pour l’évolution de Saint Pierre Quiberon. Plus tard, la Commune ayant pu apprécier la compétence du Conseil et le respect par celui-ci de la confidentialité le sollicita pour avis, préalablement à la mise en place de certains projets ( rappelons nous la modification du sens de la circulation ) .

Certains projets ont émergé comme la création du Cocon de la Baie, d’autres sont toujours en cours comme le Tram-Train pour le Pays d’ Auray ou la création d’une maison de retraite à Saint Pierre Quiberon.

Disparition du Conseil ?

L’arrivée d’une nouvelle municipalité, toute entière occupée à découvrir les arcanes municipales, peu ouverte pour l’instant sur les réalisations de ses prédécesseurs quand elle ne peut pas se les approprier , paraît jusqu’à présent peu sensible à une démarche citoyenne. Elle a laissé jusqu’à présent le Conseil des Sages disparaître petit à petit et s’évanouir dans les brumes du passé.

Conseil des Sages Visakhapatnam
Conseil des Sages
Visakhapatnam

Dans une ou deux mandatures , peut-être n’y aura t’il plus de sages pour raconter cette aventure.

* Charte de Blois

Jean Yves Morizon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *