Le marché d’hiver à St Pierre Quiberon

4581Innover n’est pas forcément négatif et c’est ce qui aurait pu être… !
Mais pour avoir sillonné les allées du marché, comme jeudi dernier, j’ai pu constater que le fait d’avoir une circulation ouverte rue Curie, venant de la rue du Général de Gaule, présente un danger certain pour les usagers piétons qui se retrouvent de fait dans la rue, « côtoyant » les véhicules, motos etc… puisque le marché n’est pas isolé de la route.

Pire…

j’ai même pu voir deux véhicules filer tout droit le long des étals et prendre le petit tronçon de la rue en sens interdit pour « déboucher » rue du Général de Gaulle. Pas d’incident fort heureusement, mais c’est jouer avec la sécurité des usagers que de maintenir ce système. Un jeune automobiliste saint pierrois s’est même engagé dans une allée avant de se rendre compte de son erreur et faire demi-tour…. ! Sans compter certains automobilistes qui roulent assurément trop vite en ces lieux.
Ce que j’ai constaté ce jeudi 12 Mars, l’a été par bien d’autres personnes qui d’ailleurs exprimaient leur inquiétude sur cette disposition de circulation.
« Obliger » les automobilistes ou motards à faire quelques centaines de mètres de plus et passer par la rue de l’église pour rejoindre leur destination n’est quand même pas scandaleux une matinée par semaine…. !
Et si le marché devait rester dans sa configuration actuelle…. Quelques barrières pour l’isoler de la circulation de la rue Curie ne seraient-elles pas les « bienvenues » ??? Enfin… c’est une proposition qui pourra servir pour l’hiver prochain car bientôt tout devrait rentrer dans l’ordre avec le marché de printemps et d’été ???
Geneviève MARCHAND – Usager du Marché

2 réflexions sur « Le marché d’hiver à St Pierre Quiberon »

  1. Je m’étais fait la même réflexion que Geneviève, lorsque j’ai vu que les automobilistes avaient accès au marché par la rue de Gaulle. Lorsque j’étais enfant , le marché laissait libre accès aux automobilistes et un jeudi j’ai échappé de justesse à un accident, seul le caddie de ma mère a été détruit, mais ma mère a été effrayée en s’imaginant ce qui aurait pu m’arriver et à cette époque le nombre de voitures était moindre. Quant au commentaire de ce monsieur il est sans objet par rapport au problème évoqué. Ce monsieur ne se mouille pas la chemise. Il n’a rien fait pour Saint Pierre, il ne risque pas de se tromper: « La critique est facile, l’art est plus difficile ». Ce serait vraiment dommage de ne plus voir la prose de Geneviève . Hélène Bonneville

  2. Remarques pertinentes ! La zone piétonne est insuffisamment déterminée…

    La question centrale reste la « définition » d’un véritable centre à SPQ, ce qui malheureusement n’a jamais été évoquée, avant les travaux « pharaoniques » de la rue De Gaulle…

    Un employé de l’entreprise de travaux public donne la conclusion : » nous reviendrons dans 5 ans pour défaire, ce qui a été fait ! »

    Messieurs, à vos poches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *