Le trophée de l’enfumage

Vous avez peut-être lu, lors d’un embouteillage au rond-point du Centre Culturel, que notre Commune avait remporté le troisième prix en Catégorie 10 :
« Meilleur site Internet des mairies de moins de 5.000 habitants » décerné par Les Trophées de la Communication® Cannes 2016 : Cocorico ! Oui, mais…

En réalité, quand on approfondit un petit peu, on s’aperçoit que c’est l’Agence de communication CREASIT en partenariat ou en sous-traitance avec notre Commune qui a gagné ce prix. Par ailleurs, c’est le site de la commune dont il est question et non la communication globale de la commune et encore moins le panneau lumineux (devant lequel notre bouillant chargé de communication s’est fait photographier pour s’enorgueillir de ce prix)…

J’ai voulu aller un peu plus loin. Je suis allé sur le site de l’association Wexcom qui organise ces trophées.

Je me suis aperçu d’abord qu’il fallait payer. Si vous ne payez pas et que vous ayez le meilleur site internet du monde, vous ne serez pas primé. Nouvelle surprise, il y a 32 catégories soit 96 vainqueurs potentiels ! Dans ces conditions, arriver troisième …

Alors, un peu de modestie…

Jean Yves MORIZON

Une réflexion au sujet de « Le trophée de l’enfumage »

  1. Quelques remarques.
    1/ Il est assez fréquent que des inscriptions à de tels prix soient payantes. De mémoire, il y a quelques années, l’inscription au « Top Com » de Deauville ainsi que celle au « Trophée des Agences de l’Année » étaient payantes. D’autres tel le « Grand Prix Stratégie » étaient gratuites. Il n’y a rien donc de choquant en l’espèce.
    2/ Certains prix récompensent l’annonceur. D’autres l’agence de communication. En pratique toutefois c’est de façon quasi systématique l’agence qui inscrit (et qui paie) la participation au prix et pas le client.
    3/ Pour juger de la communication globale de la commune, il aurait fallu que soit adjoint au site, l’ensemble de la communication « off »et « on » line, voire la communication RP et éventuellement les grands médias (radio, TV, presse…) et surtout une note stratégique explicative présentant les tenants et les aboutissants de la stratégie de communication de notre commune. Visiblement, ce prix n’avait pas cette ambition. Et dans tous les cas, compte tenu de l’hétérogénéité actuelle des vecteurs de communication… Il n’y aurait pas eu de récompense…
    4/ Le site actuel, quoi qu’insuffisamment animé est toutefois de bonne facture et sans commune mesure avec la caricature de site qui existait sous la précédent mandature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *