L’union fait la force

Tel un enfant fier d’attraper le Mickey au manège, Madame le maire de Saint Pierre a récemment préempté les micros tendus pour exprimer haut et fort tout son ressentiment concernant sa fonction, sa majorité, ses cadres administratifs, les résidents secondaires et autres « soixante-huitards » installés dans sa commune…

Les Saint-Pierrois devront donc élire un nouveau maire en 2020, il semblerait que ce soit plutôt une bonne nouvelle.

Certains ont déjà commencé à constituer des groupes de travail,  à relayer des opinions, à souhaiter des alliances…pourquoi pas ?

Mais interrogeons-nous aussi, au regard de la mandature qui se termine dans un peu plus d’un an, à propos de la difficulté à constituer une vraie équipe, solidaire, solide, fidèle, disponible et compétente.

Réfléchissons aux capacités que devront posséder 19 personnes, à travailler en commun, pendant 6 ans, pour bien-vivre dans notre commune, sans l’isoler ni la contraindre.

19 élus qui chaque jour feront des efforts pour mettre en œuvre avec conviction un projet pour notre commune mais qui devront aussi être en mesure de faire des concessions nécessaires à l’harmonie d’une équipe.

19 élus qui devront représenter l’ensemble de la population de Saint-Pierre, être à son écoute pour comprendre ses besoins en participant régulièrement à la vie locale.

Nous avons toute l’année 2019 pour constituer cette équipe.

Sylvie COTTIN

2 réflexions au sujet de « L’union fait la force »

  1. C’est bien les quatrième, cinquième et sixième paragraphes de votre billet qui posent le problème.

    J’ai la conviction que 19 personnes « compétentes » (pour reprendre un mot un peu galvaudé jusqu’ici) oeuvrant en bonne intelligence pour le bien de la commune relève de la fiction.

    Si je rajoute à ceci, le « bidule » AQTA, l’étiolement lent mais certains des pouvoirs des élus communaux, la faible marge de manoeuvre financière de la commune, les inévitables esprits insatisfaits, j’en oublie et des plus savoureuses… Autant occuper son temps libre à autre chose.

    Car quel que soit le résultat des élections de mars 2020, la commune n’ira ni mieux, ni moins bien. Rendez-vous pour les plus coriaces et les plus « verts » des soixantehuitards en 2026 pour le bilan.

    Juste une dernière remarque : puissent les électeurs de la commune renvoyer notre maire MAIS AUSSI son adjoint à l’urbanisme jouir d’une retraite amplement méritée.

  2. C’est parti ! Les joutes verbales commencent ! Entre celles et ceux qui sont pour celles et ceux qui sont contre et l’inverse bien entendu ! Envers et contre toutes et tous, envers et contre tout… ça promet du plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *