Marche arrière

13 personnes (11 contre et 2 abstentions) sur 19 membres du Conseil Municipal n’ont pas compris les raisons ayant motivé Mme Le Maire à passer outre les avis défavorables de sa majorité pour tenter de faire voter une augmentation des taxes d’habitation et foncier bâti, contrairement à ses promesses de campagne…

Ses arguments n’ont, à aucun moment, été fondés par un ou plusieurs projets pour améliorer la vie des Saint-Pierrois ou/et rendre la commune plus attractive pour que jeunes familles ou résidents secondaires s’y installent définitivement.

Madame Le Duvéhat a évoqué encore une fois la baisse des dotations de l’état (ce qui est faux, elles ne baissent pas en 2018), la baisse des taux départementaux (oui mais ceux d’AQTA augmentent) et surtout le côté indolore de cette augmentation pour les personnes bénéficiant de la baisse puis de la suppression de leur taxe d’habitation décidée par le gouvernement Macron.

En résumé, puisque M. Macron réforme la taxe d’habitation – pour la supprimer à terme – pour 80 % des ménages français, Mme le Maire (pourtant « en Marche » aux dernières présidentielles) augmente cette même taxe d’habitation…

En marche en effet mais sur la tête !

Sylvie Cottin

Une réflexion au sujet de « Marche arrière »

  1. En marche… surtout en septembre au moment des sénatoriales puisque 2ième sur la liste LREM (La République En Marche) avec le résultat faramineux de 8.5%, après avoir été, en juin, soutien du candidat LR (Les Républicains) Philippe Le Ray.
    A qui le tour ?
    Peut-être soutien d’un de ses adjoints pour les prochaines municipales !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *