Peu de respect pour les morts. Pas de pitié pour leurs familles

Dans le dernier numéro de la revue de la Mairie, les Nouvelles de juin-juillet-août 2017, les lecteurs ont pu lire des nouvelles surprenantes : la parution de la liste nécrologique de juin-juillet-août 2014 !

Trois ans après, les familles sont contentes d’apprendre de nouveau le décès de leurs proches ! 

Alors , Monsieur le Chargé de la Communication , le copier-coller c’est facile mais cela peut faire des dégâts . Nous espérons qu’un mot d’excuse sera publié à l’attention des familles .

Jean-Yves MORIZON

5 réflexions au sujet de « Peu de respect pour les morts. Pas de pitié pour leurs familles »

  1. Que de questions ! Qui appellent des réponses cruelles mais objectives.

    1/ Certes, il manque probablement une « plume » dans cette équipe. Mais même talentueuse, elle ne pourrait pas palier à une absence de fond et un manque de vision chronique. Quand le produit n’est pas bon, une bonne communication n’assure jamais les ventes !

    2/ AQTA n’est pas une intercommunalité différente des autres ! C’est une strate administrative additionnelle dont les missions ne sont constituées que par la reprise de tâches jadis dévolues à d’autres entités (villes, départements, …). Le problème demeure qu’aucune intercommunalité n’a fait preuve d’une réelle efficacité à ce jour. Elles ont toutes généré des impôts supplémentaires mais leur valeur ajoutée pour les citoyens demeure encore à prouver. Le « retraité » Hervé Mariton dans son rapport d’enquête de 2005 a écrit :  » … La coopération intercommunale est un facteur significatif d’augmentation des taux d’impôts locaux en France ». Son analyse met en exergue :  » … un impact indéniable sur les taux cumulés de pression fiscale locale, la spirale inflationniste des transferts de personnel, le maintien de postes en doublons entre commune et intercommunalité, ainsi que les dépenses « somptuaires » de certaines structures intercommunales…  »
    En revanche, la distribution de postes dans ces structures permet à leurs Présidents de s’acheter des fidélités plus ou moins solides à bon compte. Bref, comme aurait pu le dire le Général de Gaulle :  » Ce machin que l’on appelle l’intercommunalité…  »

    3/ La seule série qui a eu un impact positif notamment en terme d’image sur la région dans laquelle elle se déroule demeure  » Plus belle la vie »… Mais avec plus de 3 000 épisodes au compteur. Agathe a encore pas mal de boulot et le taux de criminalité virtuel à Saint-Pierre Quiberon devra fortement augmenter pour justifier ses apparitions sur nos côtes !

    4/ Bien entendu, la présence sur les réseaux sociaux (FB, Twitter, Instagram,…) est incontournable. Mais être présent ne suffit pas. Il faut coordonner et animer le tout harmonieusement voire quasi-professionnellement au profit d’un… objectif préalablement défini. Et là…

    5/ Et oui, la mutualisation de certains moyens avec Quiberon demeure une évidente et excellente idée. Mais là, les coupables du statu quo sont à chercher dans les deux mairies…

  2. Allons allons Monsieur Morizon, ne montez pas sur vos petits poneys !!!

    Il n’est aucunement question dans ce que vous exposez d’un manque de respect pour les morts ou un manque de compassion pour leurs famille. Un peu de mesure.

    Il ne s’agit là, une fois de plus serais-je tenté d’écrire, que d’un travail bâclé et approximatif. Certes il heurte les personnes concernées et c’est regrettable mais votre titre laisse entendre que cela pourrait avoir été fait à dessein ce qui n’est certainement pas le cas.

    Quitte à souligner les maladresses de communication de l’équipe municipale, vous auriez pu analyser l’éditorial de ce numéro estival et nous en livrer votre ressenti.

    1. Je connais certaines personnes qui ont été très choquées et qui ont jeté la revue par terre suite à la parution de cet encart . On ne peut pas tout minimiser après trois années de mandat et tout prendre à la légère.
      Jean Yves Morizon

    2. Je note que vous parlez de « travail bâclé et approximatif » et de « maladresse de communication » … Heureusement encore que cela n’a pas été fait « à dessein » par l’équipe municipale ! Cela suffit amplement et me semble bien être à l’image de tout ce qui est entrepris depuis le début de cette mandature…

    3. Je suis d’accord avec vous, il s’agit surtout d’une absence de relecture mais malheureusement cela peut arriver à tout le monde, c’est regrettable mais pas volontaire. En revanche l’édito des Nouvelles est en effet, comme la plupart du temps, confus, pas structuré, peu convaincant, il manque décidément une « plume » dans l’équipe rédactionnelle ! Dire que la population « se mobilise de façon inadaptée » quand il s’agit des compétences d’AQTA est vraiment faire peu de cas de l’intercommunalité et du fait que Mme le Maire, qui signe cet édito, en est un des vice-présidents ce qu’elle ne manque pas de souligner régulièrement ! Est-ce à dire qu’elle n’a aucun pouvoir de transmission des doléances de ses administrés, à quoi sert alors ce poste et cette administration ?
      Quant à la série Agathe Koltès (sans H !!!!), je doute de son efficacité touristique, je pense qu’une page Facebook bien gérée serait bien plus profitable à la commune. Mais surtout à quand la mutualisation avec Quiberon dans un même objectif de promotion de la Presqu’île ? Pourquoi cette année, au prétexte que l’office de tourisme est passé chez AQTA, ne pas avoir mutualisé les compétences animations des 2 communes pour élaborer un guide commun ? Cela aurait évité à certains annonceurs de payer 2 fois et aux touristes de consulter 2 guides !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *