Question de bon sens

La polémique actuelle concernant le sens de circulation de la rue Marthe Delpirou révèle de nouveau – si besoin en était – le manque de concertation et de communication de la maire de Saint Pierre qui ne sait toujours pas, au bout de presque 6 ans de mandature, organiser et respecter la démocratie participative. Les réunions publiques sont mal préparées, les schémas sont confus, les documents ne sont pas partagés, l’avis des personnes présentes n’est pas pris en compte etc. 


Comme pour le camping de Kerhostin, comme pour les projets du Celtic, comme pour la rue Marthe Delpirou, seuls quelques  élus sont informés et la population est mise devant le fait accompli, découvrant soudain des décisions arbitraires, non expliquées et non justifiées.

Cela semble pourtant simple et de bon sens de consulter la population, à l’instar de ce que fait mardi prochain le maire de Quiberon, pour l’avenir de l’hôtel de ville et de l’espace Louison Bobet. Volonté politique, communication organisée, partage et présentation des études menées en amont, expression des avis sous forme de questionnaires, débats, recueil sérieux et organisé des réactions : en bref une vraie stratégie de démocratie participative décidée en concertation avec toute une équipe municipale.

Ici, le bateau coule – certains l’ont d’ailleurs symboliquement déjà quitté –  mais notre maire semble plus compétente pour endosser des rôles de figurants dans les divers films tournés dans la région que pour assumer le sien propre…Il est temps que le clap de fin se fasse entendre.

Sylvie Cottin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *