Sports nautiques en Presqu’île

sports-nautiquesPourquoi s’être inquiété ?

Compte tenu du désengagement d’AQTA pour l’année en cours, la commission municipale a bien entendu décidé de maintenir l’activité voile scolaire et de l’amplifier par l’adjonction d’autres disciplines, puis plus loin, la municipalité souhaite développer l’accès aux sports nautiques.

Quand les nouvelles sont bonnes, pourquoi ne pas les relayer ? Dans la gazette de mars, c’est une belle et rassurante déclaration d’intention du Conseiller Municipal Délégué à la communication. Pour autant, si sa mise en œuvre est quelquefois compliquée, elle est largement souhaitable ; il en est de l’identité littorale de la commune, non à construire, mais à étendre plus largement. Pourquoi se limiter par contre à l’étroitesse de l’univers scolaire ?

Le sport nautique scolaire en effet est nécessaire, mais loin d’être suffisant pour ancrer ce pan de culture chez nos enfants. il convient de soutenir, en les accompagnant, les jeunes saint-pierrois pour qu’ils puissent s’engager une partie de leur temps dans notre environnement si propice aux activités sportives de ce type.

Par ailleurs, pourquoi ne pas aller encore plus loin ? Les voileux saint pIerrois sont obligatoirement quiberonnais à l’ASNQ ; les surfeurs quiberonnais sont obligatoirement saint pierrois au Spirit Surf Club, les footballeurs, eux, ont déjà fusionné. De ce point de vue, le désengagement d’AQTA est une opportunité pour penser, enfin, le sport en Presqu’île.

Michel PARRATTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *