Où va notre argent ?

Qu’est-ce qui peut justifier l’augmentation de la Taxe Foncière à Saint Pierre Quiberon ?

Quelques éléments de réflexion extraits des Comptes rendus de Conseil Municipal et de la presse locale, Ouest-France et Le Télégramme, seuls vecteurs de communication de la municipalité, hormis une communication en fin 2020 :

– La municipalité a indiqué le 30/11/2020 via Le Télégramme avoir lancé un audit chez Calia Conseil, est-ce que cet audit leur a permis de découvrir un risque financier à court, moyen ou long terme ?
– Dans la « Lettre aux Saint-Pierrois », la municipalité indique avoir acheté le manoir Ker Marie du Centre-Ville pour la somme de 790 000 €, pour accueillir des « évènements culturels, associatifs ou professionnels » est-ce que cet achat est justifié pour la commune seule ? Quel retour sur investissement ? est-ce que c’est cet achat qui « plombe » les finances de la commune ? ce bâtiment étant jugé, par la municipalité, comme appartenant au patrimoine historique, n’aurait-il pas été préférable d’associer les communes voisines, AQTA, le département ou la région ?

« 2020-108 du 08/12/2020 : AUTORISER Mme le Maire à signer l’acte authentique d’acquisition des parcelles AM1497p et AM 1498p dites « Manoir de Ker Marie » au prix fixé de 790 000 euros net vendeur tel qu’exposé dans la délibération du 3 juin 2020, »

Mais il y a aussi des rentrées exceptionnelles :
– Concernant le dossier du Celtic, quel prix de vente ?
2020-104 du 08/12/2020 : AL 842 vente à FIDIM pour 531 520 € net commune

– Terrain du Blévec
2020 105 du 08/12/2020 : AL n°885, 886 et 888 ventes à FIDIM pour 84 000 € net commune
2020 – 109

– PROMESSE DE CESSION DES PARCELLES AM 1127 ET 1129 – IMMEUBLE MAIRIE ET RESIDENCE TY KER :
AUTORISE la promesse de cession tel qu’exposé ci-dessus et dans les conditions précitées des parcelles AM 1127 et 1129 au prix de 476 000€ auquel s’ajoute le montant du référentiel foncier AQTA à hauteur de 80€ HT du m² de surface de plancher du bâtiment locatif projeté après déconstruction à la charge de la commune et résiliation du bail emphytéotique en cours,

Dernières nouvelles :
– 15/04/2021 : Article de presse du Télégramme :  » Un pôle de glisse pourrait voir le jour à Saint-Pierre-Quiberon en 2022″
Aucune indication du coût, mais « ce sera le projet du mandat. Un projet ambitieux »

– 23/04/2021 : Article du Télégramme :
« Une large place donnée aux déplacements doux boulevard de l’Océan à Saint-Pierre Quiberon » – Le coût serait réparti sur 3 exercices budgétaires.
Coût estimé par Le Télégramme à : 870 000 € + 240 000 € + 125 000 € = 1 235 000 € – Espérons que ce coût sera partagé avec d’autres acteurs comme AQTA ou le syndicat mixte du Grand site Gâvres-Quiberon puisqu’il s’agit de la continuité de la piste cyclable.

Coût estimé par Ouest-France du 25/04 : 1 053 000 €

Au final, quels seront les projets retenus par la municipalité, pour quel coût et quelle utilité pour les habitants ?
Quels projets seront utiles à tous les habitants ou seulement à quelques-uns ?

Une information récente peut permettre d’éclairer certains points : Stéphanie Doyen vient d’annoncer sa présence sur la liste LR pour les régionales. Elle se dit du centre droit mais va sur une liste de droite, alors qu’il y a d’autres listes qui correspondent à ses orientations politiques annoncées aujourd’hui ; au diable les convictions, l’important c’est d’être élue.
Voilà un exemple de promesse électorale non tenue : la municipalité n’est plus apolitique !

Peut-être que les négociations sur les projets déjà engagés ont été facilitées par une vision politique commune des négociateurs des 2 côtés, nous le saurons lorsque nous découvrirons les choix sociaux concernant les projets « Celtic » – « Blévec » et résidence Ty Ker.
Peut-être que les orientations budgétaires sont aussi influencées par une vision LR.

Quelles seront les positions des élus qui se positionnaient à gauche ?
Notre ancienne maire, qui s’est toujours positionnée à gauche, va certainement démissionner, mais pas forcément pour cette raison.
Quelle sera la réaction des autres élus ? certains se sont déjà positionnés en soutien, il est plus facile d’être opportuniste que fidèle à ses convictions.
Que feront les autres personnes non élues municipales mais retenues dans les différentes commissions ? Vont-elles cautionner cette brusque variation politique de la municipalité ou rester fidèles à leurs convictions ?

Cette information éclaire les choix de composition du Comité des Sages : rejeter d’emblée et sans explication les candidatures des 3 élus de gauche de la mandature précédente ; ces 3 candidatures n’ont même pas été comptabilisées !
Il est plus facile de rester entre gens de même orientation politique, à droite … droite !

B.LOEZIC, F.DUBOIS, G.PRUVOST

1 réflexion sur « Où va notre argent ? »

  1. Article clair et net. Une prise de conscience sur ce qui se passe en début de mandature.
    Jean Pierre Le Duvéhat

Répondre à JEAN PIERRE LE DUVEHAT Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *